alpaga

Retour du froid ? Consommez responsable avec la laine d’alpaga

Mode

Nous avons évoquer ici la laine d’alpaga. C’est une laine assez méconnue et pourtant utilisé depuis des centaines d’années ! Alors oui, ce n’est pas très commun, surtout quand on sait que l’alpaga fait partie de la famille des lamas. Un pull en poil de lamas ? Mettez vos lunettes, et posez votre thé. Vous allez adorer !

L’alpaga ?

L’alpaga est un animal cousin du lama, appartenant à la famille des camélidés,

Le lama est le plus grand parmi les 3 camélidés, avec une plus longue tête et des oreilles courbées. Il mesure autours de 1,7 m de hauteur et pèse entre 130 kg et 200 kg.

Il est surtout utilisé comme bête de somme depuis des siècles, bien avant l’arrivée des premiers colons.

C’est un animal intelligent qui peut facilement comprendre les ordres mais qui aime à se sauver et barouder quelques fois, au grand désespoir des bergers.

L’alpaga est le plus touffu, il s’adapte merveilleusement bien au changement de température extrême qui peuvent varier de 30 degrés en 24 heures.

C’est de novembre à avril qu’il se fait tondre, au couteau ou au ciseau et chaque bête produit environ 3,5 kg. On peut la tondre tous les ans, mais sa toison peut être gardée deux voire trois ans La production mondiale est d’environ 5000 tonnes.

L’animal n’est pas tué contrairement à certaines croyances !

Il est élevé en liberté à 4000 m d’altitude sur le plateau des Andes et produit une des laines les plus luxueuse au monde (reconnue internationalement) dont la douceur est comparable au cachemire.

Pourquoi la laine d’alpaga peut devenir votre compagnon idéal avec le retour du froid ?

Il existe 3 catégories de laine d’alpaga, suivant l’épaisseur de la fibre on différencie différentes qualités de laine qui influencent bien sûr le prix.

Cette laine possède des propriétés extraordinaires. Sa fibre, similaire au cheveu humain, est résistante et légèrement élastique, ce qui lui donne une souplesse très agréable. Contrairement à la laine de mouton, elle ne dégage aucune odeur et est cinq fois plus chaude (et plus légère). Elle est également naturellement imperméable et douce.

C’est une alternative idéale pour les personnes allergiques à la laine de mouton de par son caractère hypoallergénique. Elle repousse naturellement les acariens et autres micro-organismes à l’origine d’allergies, de l’asthme et de certains eczémas.

L’alpaga présente la plus grande diversité de couleurs naturelles, jusqu’à 22 teintes. Il est le seul animal à posséder une telle variété de nuances. A cela s’ajoute une très belle texture et une brillance naturelle comparable à la soie.

Comment entretenir cette laine méconnue du grand public ?

Lavez la pièce à la main sur l’envers à l’eau froide (utiliser une lessive à pH neutre comme le savon d’Alep, d’un PH d’environ 7,5) ou en machine programme «délicat» ou «laine» avec un essorage doux en prenant soin de la disposer dans un sac en coton ou une tait d’oreiller. Sécher le vêtement à plat et à l’envers loin d’une source de chaleur et de lumière.

Vous pouvez le repasser à fer doux si nécessaire, évitez la vapeur et le pressing.

Vous l’aurez compris, cette laine est bien supérieure à ce que vous trouverez dans le commerce, dans les grandes chaines de magasins où vous avez l’habitude d’aller. A l’achat, cela peut paraître un peu cher mais en réalité, la laine tient tellement bien qu’un pull, un poncho ou une autre pièce durera au moins 10 ans vous en prenez soin.